Archives par étiquette : halloween irlande

Hallowe’en, de la Kabylie au Canada

Hallowe'en 2017

Hallowe’en 2017

La fête de Hallowe’en n’a de Nord Américain que son nom. Enfin la typologie Hallowen ou l’halloween est elle Canadienne. Arf on peut le dire… Québécoise en faite ;-).  Et c’est cette orthographe qui aujourd’hui prévaut dans le monde entier. Ainsi les Canadiens, les Américains, les Australiens et les Anglais eux, lui préfèrent l’orthographe Hallowe’en.

Hallowe’en, une fête célébrè dans le monde entier

En Europe si vos cours d’anglais vous appel à l’orthographe Halloween ou Hallowe’en, c’est que votre prof n’était certes pas gaélique. Car à l’origine cette fête de la mythologie celtique irlandaise est connu son le nom de Samain. Et son importance chez les celtes est incontournable. Ainsi, cette fête que l’on connait essentiellement à la Toussaint est pour eux, le passage de la saison claire à la saison sombre.

Entendez par là, les deux Solstices, suivant le calendrier de Coligny. Et c’est les jours de Solstices qui permettaient l’ouverture des portes entre les deux mondes. Entre le monde des vivants et celui des morts. Aussi pendant les trois nuits de Samain (Tri nox Samoni), avant d’aller se coucher, on laissait allumé des bûches dans la cheminée. Afin que les âmes des morts puissent se chauffer. Et on y laissait aussi de la nourriture sur la table.

En Europe si vos cours d’anglais vous appel à l’orthographe Halloween, c’est que votre prof n’était certes pas gaélique. Car à l’origine cette fête celtique irlandaise est connu son le nom de Samain.

Hallowe’en, de la Kabylie au Canada

Là… je vais me mettre un peu de monde à dos (rire). Si vous pensez que la fête d’Halloween et américaines et bien vous vous trompez ! C’est donc essentiellement les grandes migrations des peuples kabyles qui a conduit à la généralisation de la fête d’Hallowe’en partout dans le monde.

Entre histoire, culture, mythologie et religion, Halloween a résisté aux assauts du temps. Et la fête a résisté aussi aux assauts des croyances en un Dieu unique. Ainsi, Halloween reconnait-elle l’existence d’entité, de fantômes, de démons évoluant entre le monde des vivants et le monde des morts.

  • A Rome en 613 par le pape Boniface IV célébrait Halloween pour les martyrs. Qu’il remplaça par la fête des Lemuria le 13 Mai. Fête qui initialement servait pour conjurer les Saints malfaisants.
  • Le pape Grégoire IV a décalée cette fête au 1er novembre et à « Tous les Saints » pour Christianiser la fête d’ Halloween.
  • En France en 998, les Moines de Cluny l’on transformés en fête des défunts. Et à cette époque, ils officialisent la fête comme chrétienne et réfutent son origine païenne et sa provenance Kabyle.
  • Hors de l’Empire Carolingiens, on fête encore le Tri nox Samoni les jours de Solstice 20, 21 et 22 Avril ainsi que le 31 Octobre, 1er et 2 Novembre.

Hallowe’en quitte l’Europe

Ainsi, c’est à la suite de la Grande Famine de 1845 en Irlande, que plus de 2 millions d’irlandais s’installèrent aux États-Unis et au Canada. Ainsi ils apportèrent avec eux leurs pratiques et coutumes. Pratiques et coutumes qui leur venaient de bien plus loin encore. Ainsi, on retrouve cette tradition en Algérie chez les tribus Kabyles. La légende dit que Antée fils de Gaïa et de Poséidon, roi de Libye dévoués aux esprits et aux âmes, défiait à la lutte tous les voyageurs. Ainsi, les peuples Kabyles si nomades soient-ils, conservaient le même lieu de migration durant la période de l’Hallowe’en. Ainsi, plutôt que de défier Antée, en poursuivant leur route, les peuples Kabyles célébraient, les sorcières censées les protéger de Antée.

Aussi Antée recouvrait le toit du Temple de son père avec les dépouilles des défunts. Alors les bonbons représenteraient les pomme d’or du jardin des Hespérides qu’ Héraclès alla chercher lorsqu’il battu Antée à son propre jeu.

A lire le soir d’Halloween avec les enfants

Halloween, la légende de Jack O’Lantern

 

© Evolynn Desmarrais
© 2013-2017 Copyright www.Astral-Ethic.com
Toute reproduction, totale ou partielle, interdite