Halloween, la légende de Jack O’Lantern [2/2]

C’est un personnage emblématique d’halloween que l’irlandais Jack O’Lantern. Et il fascine encore nos esprits.

Halloween, la légende de Jack O'Lantern

Halloween, la légende de Jack O’Lantern

Tout commence il y a plusieurs centaines d’années, pendant la nuit du Samain.

Ainsi l’histoire raconte qu’un dénommé Jack Smith aurait été condamné a airer entre le monde des morts et celui des vivants.

Qui est Jack Smith dit Stingy ?

Alors en faite, Jack Smith c’est un peu l’alcoolo notoire du village. Son surnom de Stingy lui vient surtout de son avarice. Ainsi que de sa radinerie légendaire. Stingy signifiant AVARE en Irlandais.

Alors se dernier, détesté du village, passe ainsi son temps à boire de l’alcool au comptoir des pubs de la région. Ainsi qu’a jouer des tours aux autres clients. Comme s’il ne se suffisait pas de sa méchanceté faite à son entourage proche. Ainsi qu’aux membres de sa famille.

Jack Smith, une rencontre diabolique

Comme s’il ne se suffisait pas de méchanceté, le Diable lui même s’intéressa au sort de Jack. Alors c’est un soir. Soir de la nuit du Samain que le Diable décida de chercher Jack. Alors il passa de pub en pub. Cherchant comme une âme errante, un second souffle de vie.

Mais il ne le trouva pas. Il ne le trouva qu’au petit matin. A la fermeture des derniers pubs. Alors titubant dans la campagne irlandaise. Alcoolisé comme le dernier des pochtrons. Le Diable voulait punir Jack pour avoir, tout au long de sa vie, fait souffrir les gens. Et lorsqu’il le retrouva, le Diable ne réfléchissant pas. Il ordonna aussitôt à Jack de le suivre jusqu’au enfers.

Stingy Jack le maléfique

« Sois maudits Jack. Car tout au long de ta vie, tu as été cruel. Suis moi, je te condamne aux enfers pour l’éternité. »

Mais avec plus d’un tour de malice. Et une alcoolémie bien prononcé. Jack ne se dégonfla pas.

« Ok mais paye moi d’abord un dernier verre ! »

Alors prit au dépourvu, le Diable accepta. Que pouvait-il faire ? Et de toute les façons, il ne voyait pas de mal à accéder à la dernière demande d’un condamné.

Le Diable accompagna alors Jack jusqu’au dernier pub encore ouvert. De là, Jack O’Lantern commanda une bière. Et bien sûr. Comme convenu dans l’accord. C’est le Diable qui paya la tourné. Alors pour ça, il se transforma en pièce déposé sur le comptoir du tavernier. Mais au moment de payer la note au tavernier. Stingy Jack attrapa la pièce de six pence et la mit dans sa poche. Le Diable ne savait que Stingy Jack possédait une croix en argent dans sa poche. Et s’il l’avait su. Il se serait très fortement méfié. Car en effet, le contact de la croix de Jack avec la pièce du Diable empêchait celui ci de reprendre sa forme de Diable. Ainsi le Diable était désormais coincé dans l’apparence d’une pièce.

La légende de Jack O’Lantern

Fière d’avoir dupé le Diable. Jack échangea la liberté de celui-ci contre encore dix ans de vie pour lui. Et bien malgré lui, le Diable accepta.

Dix ans plus tard

Au terme des dix années, le Diable se remit en quête de trouver Jack. Et il le trouva. Toujours titubant alcoolisé, dans la campagne irlandaise. Et Jack accepta de suivre le Diable. Mais comme pour étanche son alcoolémie, Jack demanda au Diable s’il aurait la force de lui cueillir une pomme. Le Diable accepta. Monta dans l’arbre. Et encore une fois, se fit avoir par un Jack malicieux, qui entoura l’arbre de croix d’argent.

Mais furieux le Diable vociféra :

« Libère moi Jack ! »

Et Jack le libéra, à la condition de le laisser vivre sa vie. Il ne voulait plus jamais voir le Diable. Et bien malgré lui, le Diable accepta.

Bien des années plus tard

Ainsi au terme de sa vie. Lorsque Jack mourut. Celui ci s’en alla vers les portes du paradis. Mais Saint Pierre lui refusa l’accès au paradis. La vie tumultueuse de Jack ne convenant pas à la sagesse du paradis. Saint Pierre lui ordonna alors d’aller voir ailleurs. Alors Jack se retourna et regarda son ancienne vie. Il décida alors de se présenter devant la porte des enfers. Le Diable ayant déjà voulu de lui.

Mais le Diable lui même, lui refusa l’accès aux enfers.

« Je ne peux pas te faire entrer … Rappelles toi la promesse que je t’ai faite. »

Alors Jack se retrouva là. Au seuil même de la porte des enfers. Et malgré sa vie dissolu, les enfers eux mêmes ne voulaient pas de lui. Alors il demanda au Diable quoi faire. Mais le Diable lui ordonna de retourner d’où il venait. Mais le chemin était sombre. Et Jack n’y voyait rien.

Les citrouilles d'Halloween

Les citrouilles d’Halloween

Alors le Diable décida, d’un instant de gentillesse, de l’aider. Car même les âmes les plus méchante, on le droit au pardon.

Ainsi, le Diable donna à Jack une braise issu des enfers. Une braise pour éclairer son chemin. Mais comme Jack ne pouvait la tenir. Il vola un navet au paysan d’à côté. Creusa celui-ci. Et posa la braise dedans.

C’est depuis ce jour qu’on le surnomme Jack O’Lantern.  Car il aire seul, avec une lanterne creusé dans un navet. Comme une âme en peine entre le monde des morts et celui des vivants. Depuis ce jour. La nuit du Samain, nous éclairons de lantern la route de Jack. Afin que le temps d’une nuit, Jack puisse éclairer son chemin.

 © Evolynn Desmarrais
© 2013-2016 Copyright www.Astral-Ethic.com
Toute reproduction, totale ou partielle, interdite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *