Que sont les Perséides de Septembre 2016 ?

Comme beaucoup d’entre nous n’ont pas la chance d’admirer les Perséides de Septembre, voici ce qui se passe dans le ciel en ce moment. ;-). Une idée étoilé de la beauté du ciel de Septembre.

Perséides de Septembre

Perséides de Septembre 2016

Perséides de Septembre 2016 (clic agrandissement)

Les Perséides, cette pluie d’étoiles filantes ou « Larmes de saint Laurent » (en raison de la fête du Saint-Laurent qui coïncides avec la date des Perséides). Elles sont un essaim de météores (ou pluie d’étoiles filantes) visible dans notre atmosphère terrestre.

Et ces nombreuses météores sont observables à l’œil nu lorsque les débris de la comète Swift-Tuttle rencontrent notre atmosphère terrestre. Une chance pour nous de pouvoir les voir.

Aussi les Perséides, c’est l’essaim d’étoiles filantes le plus spectaculaire et le plus populaire de l’année. Et cela depuis plus d’une centaine d’année.

D’où viennent les Perséides de Septembre ?

Perséides de Septembre 2016, Ariétides d'Automne

Perséides de Septembre 2016, Ariétides d’Automne

Le mot « Perséides » (Περσείδες) provient du grec. Il identifie la descendance de Persée (Περσεύς / Perseús), fils de Danaé et de Zeus.

Et puisque les traînées de la pluie d’étoiles filantes semblent provenir de la constellation de Persée, leur nom est devenu « Perséides ».

Perséides de Septembre, Taurides du Sud

Perséides de Septembre, Taurides du Sud

Giovanni Schiaparelli est le premier astronome à identifier la comète-mère des Perséides, Swift-Tuttle. Ainsi le nom de cette comète, découverte le 15 juillet 1862 provient des deux astronomes Lewis Swift et Horace Parnell Tuttle.  L’histoire raconte qu’ils l’ont observée en même temps.

Perséides de Septembre, Sextantids

Perséides de Septembre, Sextantids

Ainsi l’observation du phénomène des Perséides se fait principalement dans l’ hémisphère nord pendant l’été.

Et c’est une réelle chance pour nous d’en profiter car l’orbite de la Terre ne croise la queue de la comète qu’au cours de cette période.

Autre indice, la présence des étoiles de la Petite Ourse dans le ciel. Et cette petite ourse c’est une bonne indication que le lieu est propice à l’observation des Perséides.

De quand date les Perséides ?

Perséides de Septembre, y-aquariides

Perséides de Septembre, y-aquariides

Les Perséides sont l’une des plus anciennes pluies de météores recensées par écrit. Avec des premiers rapports écrits qui datent de l’an 36 en Chine et de l’an 811 en Europe.

C’est comme si elles avaient toujours été là. Et c’est plutôt sympa de savoir que, vu de la Terre, on pourra encore les observer.

Perséides de Septembre, i-aquariides-du-sud

Perséides de Septembre, i-aquariides-du-sud

Entre 1864 et 1866, Giovanni Virginio Schiaparelli remarque que les Perséides ont une orbite très semblable à celle de la comète Swift-Tuttle. Ainsi c’est cette découverte qui lui a permis d’expliquer l’intensité des Perséides.

Et cela s’explique en raison de la trajectoire de cette comète, qui a une orbite d’environ 130 ans.

Alors, pour celles et ceux qui ne pourraient pas les observer. Voici un peu de photo de ce qui ce passe dans notre ciel nocturne de ces jours ci. Et pour les retardataires, ils vous restent encore quelques jours. Sinon, vous devrez attendre l’année prochaine ;-).

A moins que … Il y en ai d’autres 😉

Des pluies d’étoiles filantes a suivre.

Et oui effectivement. Des pluies d’étoiles filantes, il y en a d’autre en vue dans notre ciel. Mais comme elles ne sont pas toutes d’égale intensité, on y prête moins attention.

Ainsi le 8 Octobre 2016, nous avons pu observer le pic des Draconides. Et cette année, la comète Giacobini-Zinner nous fait profiter du spectacle durant la nuit du 4 au 10 Octobre. Leur radiant se trouvant dans la constellation du Dragon, (Le radiant est le point d’origine des météores dans le ciel.)

Aussi les Boules de feu d’Halloween, qui trouvent leur pic le 10 Octobre de cette année. Issu de la comète de Encke qui se serait désintégrée il y a 20 000 à 30 000 ans parait-il … (Voir la photo des Taurides du Sud). Et les Taurides trouvent leur radiant dans la constellation du Taureau.

Perséides de Septembre 2016

Perséides de Septembre 2016

Mais aussi dans la constellation du Cocher. Nous avons les Delta Aurigides. Avec un pic d activité le 11 Octobre, elles sont sent nul doute les plus rapide de cette année.

Ainsi découvertes en 1979, elles traversent le ciel à la vitesse de 64km/seconde.

Également les Orionides, de la constellation d’Orion. Issu de la non célèbre comète de Halley. Ou plutôt des débris que Halley laisse partout sur son passage. Avec un pic d’activité le 21 Octobre, elle sera là jusqu’au 7 Novembre.

Et si on ouvre grand les yeux en direction de la constellation du Petit Lion, on y trouvera peut être les Léo-Minorides. Avec une traversé effectué entre le 19 et le 27 Octobre, il ne faudra pas s’impatienter pour les observer. Aussi très peu nombreuses, elles sont surtout très peu lumineuses.

Belle nuit étoilées à toutes et tous.

En savoir plus

 L’intense nuit des étoiles

© Evolynn Desmarrais
© 2013-2016 Copyright  www.Astral-Ethic.com
Toute reproduction, totale ou partielle, interdite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *