Archives mensuelles : avril 2015

Albert Einstein – 60 ans de sa mort

Albert Einstein a dit :

« La folie c’est d’agir toujours de la même manière et de s’attendre à un résultat différent ! »

Qui fut Albert Einstein ?

Pour les 60 ans de la mort d’Albert Einstein je vous propose un article sur l’homme de foi qu’il était.

Albert Einstein, Physicien Théoricien et Homme de Paix

Albert Einstein, Physicien Théoricien et Homme de Paix

Plus connu pour sa théorie de la relativité publié en 1905, que pour ses actions en faveur de la paix Albert Einstein né le 14 mars 1879 à Ulm, Wurtemberg, et mort le 18 avril 1955 à Princeton, New Jersey est un physicien théoricien.

Il fut successivement allemand, apatride (1896), suisse (1901) et sous la double nationalité helvético-américaine (1940).

Prix Nobel de physique en 1921 pour son explication de l’effet photoélectrique, son travail est notamment connu du grand public pour l’équation E=mc2, qui établit une équivalence entre la matière et l’énergie d’un système.

Les positions politiques prises par Albert Einstein sont surtout marquées par ses opinions socialistes et pacifistes.

En 1913, il est cosignataire d’une pétition pour la paix que trois autres savants allemands accepteront de signer. A cette époque Albert Einstein éprouve une forte antipathie vis-à-vis des institutions militaires, publiant ceci dès 1934 :

« La pire des institutions grégaires se prénomme l’armée. Je la hais. Si un homme peut éprouver quelque plaisir à défiler en rang aux sons d’une musique, je méprise cet homme…

Il ne mérite pas un cerveau humain puisqu’une moelle épinière le satisfait. Nous devrions faire disparaître le plus rapidement possible ce cancer de la civilisation. »

Albert Einstein est lié à de nombreuses causes pacifistes, car il se montre ouvert aux propositions multiples de soutien qu’il reçoit, et accepte souvent de s’engager pour les causes qu’il juge justes.
Il se rend également en Palestine mandataire dans le cadre de l’inauguration de l’université hébraïque de Jérusalem à laquelle il lègue plus tard ses archives personnelles.
À la suite d’une invitation à s’établir à Jérusalem, il écrit dans son carnet de voyage que :

« le cœur dit oui […] mais la raison dit non ».

Selon Tom Segev, Einstein apprécia son voyage en Palestine et les honneurs qui lui avaient rendus. Il marquera néanmoins sa désapprobation en voyant des Juifs prier devant le mur des Lamentations ; Einstein commentera « qu’il s’agit là de personnes collées au passé et faisant abstraction du présent. »

Ben Gourion lui proposera en 1952 la présidence de l’État d’Israël, ce qu’il refusera :

« D’abord, si je connais les lois de l’univers, je ne connais presque rien aux êtres humains. De plus, il semble qu’un président d’Israël doit parfois signer des choses qu’il désapprouve, et personne ne peut imaginer que je puisse faire cela. »

Ce refus est dû au fait que sa santé soit déclinante, ainsi qu’à la vision qu’il a d’Israël, où il espérait voir une cohabitation entre Juifs et Arabes et non l’établissement d’une nation juive.

Albert Einstein et les discriminations raciales

Albert Einstein s’est exprimé sur ses convictions socialistes en 1949, en pleine période du maccarthysme, dans un essai intitulé Pourquoi le Socialisme. Publié dans la Monthly Review il lui semble que le principe du gouvernement des peuples par eux-mêmes, le fait de travailler pour eux-mêmes, est plus propice à l’épanouissement individuel que celui de l’exploitation du grand nombre par une minorité.

Albert Einstein, 60 ans de sa mort

Albert Einstein, 60 ans de sa mort

Après avoir fui l’Allemagne nazie, Einstein découvre, pendant son exil américain, l’ampleur de la discrimination raciale aux États-Unis. Vivant au milieu de la communauté noire de Princeton, il observe de près la ségrégation et s’investit au quotidien pour que les enfants noirs aient accès à la connaissance.

Refusant d’intervenir dans les universités qui pratiquent la ségrégation raciale, Einstein accepte pourtant de donner une conférence à l’université Lincoln en 1946 où il déclare :

« Je suis de passage dans cet établissement au nom d’une cause qui en vaut la peine. En effet, les gens de couleur continuent d’être séparés des Blancs aux États-Unis. Cette séparation ne résulte pas d’une maladie des gens de couleur mais d’une maladie des Blancs. Il est impensable que je me taise à ce sujet. »

Albert Einstein et le refus des religions

 

Einstein a écrit plusieurs textes traitant de la relation qu’il y a entre science et religion. Dans son article paru en 1930, Einstein distingue trois formes de religion :

  • La première est due à la crainte et à une incompréhension de la causalité des phénomènes naturels, d’où l’invention d’êtres surnaturels
  • La deuxième est sociale et morale
  • La troisième, Einstein l’appelle « religiosité cosmique », car elle est une contemplation de la structure de l’Univers. Elle est compatible avec la science et n’est associée à aucun dogme ni croyance. Einstein déclare être religieux, mais seulement dans ce troisième sens qu’il voit dans le mot religion.

Lorsque, en 1929, le rabbin Herbert S. Goldstein lui demande « Croyez-vous en Dieu ? », Einstein répond :

« Je crois au Dieu de Spinoza qui se révèle lui-même dans l’ordre harmonieux de ce qui existe, et non en un Dieu qui se soucie du destin et des actions des êtres humains. »

Albert Einstein a souvent utilisé le mot Dieu, comme dans sa célèbre formule « Dieu est subtil, mais pas malicieux. » Cependant le sens qu’il donnait à ce mot fait l’objet de diverses interprétations. Une partie du clergé a considéré que les vues d’Einstein étaient compatibles avec la foi.

À l’inverse, le Vatican dénonce alors « un authentique athéisme même s’il est dissimulé derrière un panthéisme cosmique ». Si Einstein rejette les croyances traditionnelles, il se distingue personnellement des athées et répète qu’il est « Un non-croyant profondément religieux ». Une lettre manuscrite écrite en allemand un an avant sa mort, et adressée au philosophe Eric Gutkind, sera mise en vente sur e-Bay en octobre 2012.

Einstein y écrivit :

« Le mot Dieu n’est pour moi rien de plus que l’expression et le produit des faiblesses humaines, la Bible un recueil de légendes, certes honorables mais primitives qui sont néanmoins assez puériles. Aucune interprétation, aussi subtile soit-elle, ne peut selon moi changer cela. »

 

Le Physicien Albert Einstein répondra d’ailleurs à un journaliste qui lui demandait s’il croiait en Dieu :

« Définissez-moi d’abord ce que vous entendez par Dieu et je vous dirai si j’y crois.»

 

Dans son ouvrage Comment je vois le monde publié en 1934, la personnalité du XXe siècle selon l’hebdomadaire Time marque son intérêt pour la vision de l’humanité que propose le philosophe et poète Friedrich Nietzsche.

 

© Evolynn Desmarrais
© 2013-2015 Copyright www.astral-ethic.com
Toute reproduction, totale ou partielle, interdite

Lune de Sang, la Tétrade de 2014 à 2015

Lune de Sang

Lune de Sang

Il y a quelque temps, dans un article, je vous parlais de la Lune de Sang. Ce phénomène passionnant et qui se formera quatre fois en moins de douze mois. Et cela seulement sur une période comprise entre les années 2014 et 2015.

Seconde Lune de Sang de la Tétrade

Alors la Tétrade fait parler d’elle ? Et cela depuis toujours. Aussi elle n’a donc pas fini d’alimenter généreusement nos récits. Car ce phénomène lunaire ne se produit que très rarement dans notre ciel. Et il s’agit bien là d’un phénomène exceptionnel des planètes, qui ne fait qu’alimenter les théories sur l’ère du Verseau. Mais surtout les théories de notre hypothétique entré dans « le nouveau monde ».

Alors nous assistons donc, depuis le 15 Avril 2014, à un événement planétaire. Mais surtout à une conjoncture astrologique exceptionnelle. Et la troisième Lune de Sang de cette Tétrade aura lieu le 4 Avril 2015, durant la fête de la Pâque.

Et des articles sur le sujet vous n’avez donc pas fini d’en trouver. Il y a certes de tout sur internet. Mais il y a aussi du « beau monde » qui on partagé avec nous, leurs connaissances sur le sujet. Donc s’il est inutile pour moi de vous faire un complet.  Je serais par contre bien maladroite de ne pas partager un peu de mes trouvailles. ;-). Alors je profite de ce moment, pour vous partager des liens web sur ce sujet, dont j’ai vraiment apprécier la lecture.

  • Le portail d’Anna Merkaba, concernant un beau message de liberté.
  • 2 articles de LuneSoleil, l’un pour mieux vivre la Pleine Lune et l’autre sur notre évolution pendant la Pleine Lune du 4 Avril.
  • Ainsi qu’un retour sur mon précédent article concernant la Tétrade

© Evolynn Desmarrais
© 2015 Copyright Astral-Ethic.com
Toute reproduction, totale ou partielle, interdite