Archives mensuelles : août 2014

E.M.I, entre le rêve lucide et le vide quantique

E.M.I, Rêve Lucide ou Expérience de Sortie de Corps

E.M.I, Rêve Lucide ou Expérience de Sortie de Corps

E.M.I (Expérience de Mort Imminente), Vide quantique, rêve lucide, expérience de sortie de corps, projection astrale, dédoublement, Paralysie du sommeil

En faite, toute ces expressions désignent la même notion de sortie de corps. Plus simplement nous définissons l’E.M.I différemment les uns des autres. Et cela apparait normal car chaque personne à son propre ressenti.

Dans le cas d’une expérience de mort imminente, les expérienceurs décrivent la sortie de corps comme la première phase de cette expérience. Et ils disent :

On ne ressent absolument pas notre corps physique qui repose sur notre lit.

Toutes nos sensations sont complètement immergées dans un monde totalement nouveau pour la perception autant physique, que sensorielle. C’est pour cela que cette notion de sortie de corps, lors d’une E.M.I effraye la majeure partie du temps.

Pourtant aucune de ces personnes ne garde de mauvais souvenir d’une sortie de corps. Et pour les personnes ayant expérimenté la ballade astrale. Elles ne se souviennent que des bienfaits de cette sortie. Alors y aurait-il que ressenti, joie, amour et compassion, lors d’une E.M.I ?

E.M.I et Sortie Hors du Corps

« Lors d’une E.M.I, la sortie hors du corps nous permet d’expérimenter l’univers multidimensionnel. Mais aussi notre conscience. »

Alors l’E.M.I n’implique pas de posséder des dons extraordinaires. Aussi toute personne qui le souhaite ou non, peu expérimenter la sortie de corps. Et cela sans pour autant avoir vécu un grave accident ou la maladie. Alors sans doute, suffit-il de croire que nous ne sommes pas uniquement composé de notre corps physique. Ce qui expliquerai tout ou parti du poids que nous perdons en quittant ce monde.

Si nous sommes partie intégrante d’un univers en perpétuelle mutation. Nous sommes donc également champ d’énergie et de conscience. Alors quoi qu’il arrive, quoi que nous fassions. Où que nous soyons, quelle que soit notre forme actuelle. Notre mode de pensée et notre conscience évolue. Ainsi notre perception s’en trouve donc modifié sans pour autant en être altéré. Ce genre de dimension apparait donc alors comme normal. Et il est normal que des milliers de personnes est déjà expérimenter ce genre de multi-dimension qui s’ouvre à nous.

© Evolynn Desmarrais
© 2013- 2014 Copyright Astral-Ethic.com
Toute reproduction, totale ou partielle, interdite

Trous Noirs : D’où Viens Notre Peur ?

Trous Noirs et Constellation du Sagittaire

Trous Noirs et Constellation du Sagittaire

Depuis la nuit des temps, notre peur des trous noirs alimentent toutes sortes de rumeurs. Et elles sont toutes plus ou moins fantasmagorique.

Entre monde parallèle, plan astral supérieur où fil de la vie. Toutes ces rumeurs sur les trous noirs nous font croire à la magie … Où à la mort prochaine.

Mais que nous restent-il réellement de la part mystérieuse des Trous Noirs ?

Alors qu’est qu’un trou noir ?

Les trous noirs, c’est avant tous une invention scientifique du physicien John Wheeler en 1967. Aussi cette invention servait pour décrire une concentration de masse-énergie. Et oui désolé, ça coupe un peu cours à toutes théories.

Alors un trou noir c’est un objet céleste indéfinissable. Et dont le champ gravitationnel est si intense qu’il empêche toute forme de matière. Ou même de rayonnement de s’en échapper. Ainsi de tels objets n’émettent pas de lumière. Et ils sont par cette absence de clarté, alors perçus comme étant noirs.

Que se passe t-il lorsque l’on tombe dans un trou noir ?

Sur le plan purement métaphysique, rien ne peut sortir d’un trou noir. Mais une fois attiré et absorbé par un tel trou ou espace de gravité quantique, on fini bien évidement par mourir. On se heurt à un mur de feu. Et ce mur à une force d’attraction gravitationnelle suffisante pour retenir n’importe quel objet. Alors particules ou même rayon lumineux, rien n’en ressort.

Trous Noirs : Entre sciences et sciences fiction

Ainsi cette peur irraisonné. Et très bien exploité dans les volets de la Quatrième Dimension, n’a pas fini d’alimenter la légende. Bien qu’il nous soit impossible de « tomber » réellement dans un trou noir …

« Sauf dans le cadre d’une virée interstellaire entre ami(e)s, ou nous serions tous épris d’une substance pas catholique, nous n’avons aucune chance de tomber dans un trou noir cosmologique … »

Et pourtant nombreuses sont les personnes qui disent pourtant y être tombé. Alors ces personnes mentent-elles ? Bien sur que non !

L’erreur que fond tous ces gens, s’est bien de confondre, vide quantique et vide cosmologique. Dans ce cas présent, il s’agit du vide cosmologique. Notre peur des trous noirs nous vient de la sensation d’être sorti de notre corps lorsque nous nous réveillons. Et ça c’est une expérience du vide quantique. C’est pas la même chose et pourtant ça y ressemble… Enfin presque ^^

A cela j’y reviendrai la semaine prochaine 😉

En attendant, si vous voulez contempler un vrai trou noir de vos propres yeux, sortez ce soir vers minuit. Et regardez vers le Sud. Non loin de la constellation du Sagittaire. C’est là, à cet endroit. Et bien calé sur le nez de la théière. Que se trouve un objet appelé Sagittaire A. Dont on pense aujourd’hui que c’est un trou noir supergéant. Un trou noir bien tranquille, assis en plein milieu de notre galaxie !

© Evolynn Desmarrais
© 2013-2014 Copyright  www.Astral-Ethic.com
Toute reproduction, totale ou partielle, interdite